Téléchargez notre
Catalogue de service 2007   PDF 122Kb

TABLE DES MATIERES

 

 

 

 

                 I   LES MUSEES............................................................................Pages 3 à 11

 

A   NATIONAUX

 

B   VILLE DE PARIS

 

C   AUTRES MUSEES

 

D   MUSEES DES ENVIRONS

 

 

                 II   LES MONUMENTS..............................................................Pages 13 à 17

 

 

                 III   LES VISITES DE QUARTIERS HISTORIQUES.............Pages18 à 21

 

 

                 IV   LES CONFERENCES DIAPOSITIVES.........................Pages 22 à 26

 

COMPRENDRE LA PEINTURE

 

COMPRENDRE LA SCULPTURE

 

L‘HISTOIRE DE LA FRANCE

 

L’HISTOIRE DU MOBILIER

 

L’HISTOIRE DE LA MODE

 

L’HISTOIRE DES CIVILISATIONS

 

L’HISTOIRE DES RELIGIONS

 

NOTRE PATRIMOINE

 


I - LES MUSEES

 

 

A – LES MUSEES NATIONAUX

 

¨    MUSEE DU LOUVRE

Le musée compte une vingtaine de départements qui concernent tous les domaines de l’Art depuis l’Antiquité égyptienne jusqu'à la peinture anglaise ou espagnole en passant par la sculpture.

Il est intéressant de pouvoir les découvrir un à un en une ou plusieurs visites selon votre temps et votre curiosité.

Nous pouvons avoir d’autres choix de visites grâce à des thèmes, nous parcourerons alors transversalement les départements

·      Comment l’Art a-t-il été le support et l’illustration du pouvoir politique ?

·      L’Art miroir de l’âme humaine et de ses tourments, et de l’influence de l’inconscient

·      Histoire de la science dans l’antiquité

·      L’artiste et la religion

·      L’Art de la Table

·      La mode et le corps

·      Le musée Napoléon de Vivant Denon

·      L’Histoire du Palais

 

 

¨    MUSEE D’ORSAY

Les collections du Musée débutent avec l’art du second empire en 1850 environ pour s’arrêter avec la première guerre mondiale. Elles illustrent les bouleversements que l’Art va vivre, les multiples révolutions de l’Impressionnisme aux Nabis.

Comme au Louvre, nous avons les départements de peinture, de sculpture, d’objets d’art et de mobilier ainsi le mobilier art-déco nous est-il révélé.

L’art est le reflet des modifications de la société qui s’industrialise et les thèmes de visites peuvent-ils là aussi nous révéler l’art dans son époque.

·      Les modernes contre les anciens

·      Images d’une société mondaine

 

 

¨    MUSEE DU MOYEN-AGE

Comme son nom l'indique, ici nous découvrirons l'époque médiévale dans toute la richesse de ses productions artistiques. Nous approfondirons la civilisation occidentale au moment où elle se structure, le temps, la ville, la féodalité. Les collections nous donneront l’opportunité d’évoquer la vie quotidienne.

L’ampleur du Musée demande au moins deux visites mais là encore des thèmes permettrons à ceux qui connaissent déjà le Musée de le redécouvrir :

·      l’an mille

·      l’Art du vitrail

·      l’Art de la tapisserie

 


¨    MUSEE GUIMET

Ce musée est exclusivement dédié à l’art d’extrême orient, de l’Inde, du Japon..... La nouvelle présentation que nous découvrirons met en valeur tout le raffinement de ces civilisations si différentes de la nôtre. La clarté de l’accrochage nous permet de nous situer dans le temps et dans l’espace Le pavillon Heidelbach, annexe du musée est consacré au panthéon bouddhique. La présentation des sculptures nous familiarise avec la religion.

Ici, les thèmes seront déjà géographiques puis par technique : la porcelaine, la laque...

 

 

¨    L’ORANGERIE

Le musée est actuellement fermé pour restauration. Il recèle dans ses collections les très célèbres Nymphéas de Claude Monet. Plus intimiste que le Musée d’Orsay, il est lui aussi consacré à la peinture impressionniste. Y sont présentées les collections Walter-Guillaume.

 

 

¨    MUSEE DES ARTS AFRICAINS ET OCEANIENS

Avant que le musée des Arts Premiers ne fasse la synthèse des collections du musée de la Porte Dorée et celle du Musée de l’Homme, découvrons dans un lieu unique les objets africains et océaniens dans un bâtiment qui date de l’Exposition Coloniale de 1931. Les thèmes de visites seront autant l’africanisme que l’art africain ou l’art du Maghreb, ou de l’Océanie et des Antilles.

 

 

¨    MUSEE PICASSO

L’Hôtel Salé est le cadre prestigieux qui accueille la collection Picasso, résultat d’une dation en paiement des droits de succession soit plus de 203 peintures, 158 sculptures, 29 tableaux reliefs et plus de 3000 dessins. Leur présentation chronologique est importante pour comprendre l’évolution artistique de Pablo Picasso et nous permet d’envisager le cubisme dans son contexte.

 

 

¨    MUSEE RODIN

Le musée Rodin présente dans l’hôtel Biron qui fut une des dernières habitations parisiennes du sculpteur, l’ensemble de son œuvre qu’il légua à l’Etat. Ainsi pouvons nous retracer la carrière de ce génie grâce à ces moulages, ces marbres et ces bronzes.

 

 

¨    MUSEE des ARTS et METIERS

Il est installé dans l’ancien Prieuré Saint Martin des Champs. Ces collections regroupent plus de 80 000 objets qui illustrent l’histoire des techniques et les sources de l’invention technique. Notre visite portera à la fois sur le bâtiment témoin de l’époque médiévale et sur les collections.

 

 

B - MUSEES DE LA VILLE DE PARIS

 

·      MUSEE D’ART et d’HISTOIRE du JUDAISME

Le propos du musée est basé sur l’histoire de la communauté juive en France puis en Europe. Les objets réalisés pour la liturgie et les fêtes en sont l’illustration.

Afin de mieux répondre à votre curiosité je conseille un minimum de deux visites, trois seraient idéales

1.    L’époque médiévale en France, la renaissance en Italie, le XVII° siècle en Hollande

2.    La production artistique Ashkénaze ainsi que Séfarade.

3.    Le XIX° siècle en France et en Europe

 

 

·      MUSEE DE LA MODE ET DU COSTUME

Le musée ne présente que des expositions temporaires. Nous consulter pour connaître les sujets de l’année

 

 

·      MUSEE DE LA VIE ROMANTIQUE

Le musée est logé dans l’atelier et le domicile du peintre Ary Scheffer. Il fut le professeur de dessin des enfants de Louis-Philippe et à ce titre considéré comme représentant de la peinture officielle.

Nous nous trouvons au cœur de la Nouvelle Athènes quartier privilégié par les intellectuels et les artistes de la restauration. Sont présentés les souvenirs de Georges Sand, de Chopin et de Delacroix.

Des expositions temporaires sur la période y sont régulièrement organisées nous consulter.

 

 

·      MUSEE COGNACQ-JAY

Installé depuis 1988 dans l’hôtel Donon au cœur du Marais dont l’architecture témoigne du XVI° siècle ses collections sont entièrement consacrées au mobilier et à l’art décoratif du XVIII° siècle. Elle fut rassemblée par les fondateurs des grands magasins de la Samaritaine.

Le groupe est limité impérativement à 18 personnes.

 

 

·      MUSEE D’ART MODERNE

Le musée se situe dans une aile du palais de Tokyo construit pour l’exposition universelle de 1937. Ces collections sont formées par des legs de collectionneurs ou des ateliers d’artiste comme le fonds Dufy soit 47 Oeuvres. Nous pouvons y apprécier les créations de la première moitié du XX° siècle comme le fauvisme de Marquet et Derain ou l’orphisme de Delaunay. Cette visite est complémentaire de celle de Beaubourg

 

 

·      MUSEE CERNUSCHI

Dans un hôtel particulier bordant le parc Monceau, la collection d’art asiatique que Henri Cernuschi légua à la ville de Paris en 1896 présente au public des trésors de la porcelaine, de la peinture, de la céramique, ainsi que des bronzes chinois. Sa visite est complémentaire à celle du musée Guimet.

De plus des expositions temporaires sont régulièrement organisées permettant d’approfondir la peinture ou l’art de la calligraphie. Nous consulter

 

 

·      MUSEE VICTOR HUGO

Il se situe dans un immeuble de la place des Vosges, très exactement dans l’hôtel Rohan-Guéménée. Victor Hugo y vécut de1832 à 1848. C’est là que nous pouvons évoquer la vie et l’œuvre de cet écrivain grâce à des objets familiers rendus dans le décor reconstitué de l’appartement mais aussi l’évocation d’Hauteville Housse

 

·      MAISON DE BALZAC

Elle est une des onze habitations parisiennes de l’écrivain. Il s’y réfugia après la débâcle financière des Jardins. Il y vécut de 1840 à 1847. Il y trouva suffisamment de calme pour rédiger la seconde partie de son oeuvre. Ici, il s’agit plus d’évoquer la première moitié du XIX° siècle et la vie parisienne sans pouvoir rivaliser avec l’auteur de la Comédie Humaine. Des expositions temporaires sont parfois organisées, nous consulter.

 

 

·      MUSEE BOURDELLE

Le musée s’organise autour de l’atelier de l’artiste qu’il occupa de 1885 à sa mort en 1929. C’est grâce à Gabriel Cognacq que l’ensemble fut sauvé en 1929 afin d‘éviter la dispersion des œuvres. Il souhaita un musée qui n’aboutit qu’en 1949 suite à un legs de Madame Boudelle à la ville de Paris.

 

 

·      MUSEE CARNAVALET

Ses collections riches de plus de 500 000 pièces illustrent l’histoire de Paris des origines à nos jours. Fantastique machine à remonter le temps, il est très intéressant d’y faire une visite à thèmes.

Je vous propose :

1.    La généalogie de nos rois

2.    Le Second Empire ou Paris ville moderne

3.    L’art de vivre au XVIII° siècle

 

 

C - LES AUTRES MUSEES PARISIENS

 

¨    MUSEE DES ARTS DECORATIFS

Il se compose de plusieurs musées dont celui de la publicité, celui de la mode et du textile :

*     Musée des arts décoratifs

Sa réouverture permettra de faire l’histoire du mobilier. Les salles médiévales sont déjà ouvertes, elle adopte le principe des périodes room à l’anglaise. Les autres périodes seront organisées de manière semblable

 

*     Musée de la Mode et du Textiles

Avec une muséographie différente, ce musée veut aussi évoquer la mode et son évolution avec le souci de rester dans une présentation chronologique afin de pouvoir envisager l’histoire des modes

 

 

¨    MUSEE NISSIM DE CAMONDO

Installé dans l’hôtel particulier que possédait la famille de Camondo en bordure du parc Monceau, c’est le Comte Moïse qui en dirigea la reconstruction suivant son désir d’en faire l’écrin de sa collection de meubles et d’objets d’Arts dédiés au XVIII° siècle français. Le modèle d’architecture fut le Petit Trianon. Ces collections patiemment réunies se constituent des chefs-d’œuvre des ébénistes parisiens. L’originalité de la visite réside dans le fait que le Comte légua à sa mort en 1936 l’ensemble à l’ U. C. A. D. Nous avons véritablement la sensation d’être invités chez quelqu’un, les meubles gardant alors toute leur vie.

 

¨    LE VAL DE GRACE

La visite se compose dans un premier temps du Monument, chapelle ex-voto souhaitée par Anne d’Autriche pour remercier de la naissance de Louis XIV ainsi que le couvent qui fut son refuge jusqu'à "l’affaire des lettres". Puis dans un deuxième temps, nous visiterons le Musée de Santé, là est présentée l’histoire de la médecine et de la guerre. En effet, les techniques médicales ainsi que les médecins eux-mêmes profitèrent de cette expérience que sont les conflits armés pour faire évoluer leur pratique.

 

 

¨    MUSEE DE L’ASSISTANCE PUBLIQUE

Il est installé dans l’hôtel de Miramion. Ce musée retrace l’histoire des hôpitaux parisiens. Il nous révèle beaucoup sur la vision qu’avait une société sur la santé. A l’époque médiévale, il s’agissait d’hospice. Au XVIII° siècle, ils étaient plutôt envisagés comme des prisons. Le rôle de l’hôpital comme lieu pour soigner naît avec l’hôpital Saint-Louis.

 

 

¨    MUSEE d’HISTOIRE de la PREFECTURE de POLICE

On retrouve dans ce musée les souvenirs des criminels célèbres de notre Histoire. Les procès célèbres y sont aussi évoqués comme celui de la Brinvilliers et l’affaire des poisons. Nous évoquerons aussi le souvenir des prisons parisiennes comme Sainte-Pélagie ou la Salpétrière.

 

 

¨    MUSEE de la MONNAIE

Le musée est installé dans l’hôtel de la Monnaie qui fut construit entre 1771 et 1777 pur exemple du style néoclassique. Y furent installées les presses monétaires et les laminoirs nécessaires à la frappe des livres et Ecus. Aujourd'hui, il présente de façon pédagogique l’histoire de la monnaie mais aussi celle des rapports des hommes avec celle-ci. Alors que nous nous préparons à abandonner notre Franc au profit de l’Euro cette visite pourrait être instructive.

 

 

¨    MUSEE du GRAND-ORIENT de FRANCE

¨    et de la FRANC-MACONNERIE

Le musée est né en 1973 et il est installé dans les locaux du grandirent. Sur cet emplacement s’élevait le pied à terre des Princes de Monaco. C’est le Prince Murat qui l’acheta pour en faire le grand Temple de la Maçonnerie française. Les collections qui y sont présentées retracent l’histoire du mouvement.

 

 

¨    MUSEE MAILLOL

Le musée est installé dans un hôtel de la rue de Grenelle adossé à la Fontaine des Quatre Saisons d'Edme Bouchardon.. Les collections présentent non seulement l’œuvre du Sculpteur Aristide Maillol mais aussi sa collection de dessins et de tableaux exécutés par ses amis, Dufy, Matisse...

Sont aussi exposées les collections de Dina Vierny qui fut son modèle et qui dirigea une galerie d’art moderne. Elle fit découvrir les peintres Naïfs et l’avant-garde russe entre autres.

 


¨    MUSEE MARMOTTAN

L’hôtel du XIX° siècle ainsi que les collections qu’il contient furent données par Paul Marmottant à l’Institut de France. Passionné par l’époque napoléonienne, il a réuni un ensemble exceptionnel de mobiliers, d’objets d’art et de peintures du Premier Empire. Une salle est consacrée aux arts primitifs flamand et italien, collection de son père Jules Marmottant. Par la suite fut installée la donation Donop de Monchy consacrée aux Impressionnistes dont le célèbre « Impression soleil levant » de Claude Monet.

 

 

¨    MUSEE GUSTAVE MOREAU

C’est l’hôtel particulier, domicile du peintre qui abrite le musée qui lui est consacré. C’est dans le cadre exceptionnel de son atelier que nous découvrirons ce peintre symboliste qui fut le maître des peintres de la nouvelle génération, initiateur de la peinture moderne.

 

 

¨    MUSEE BACCARAT

Il se situe dans le dépôt que la manufacture de cristal ouvrit en 1837. Cette visite permet de découvrir à la fois la technique et l’histoire de la fabrication du cristal en France.

 

 

¨    MUSEE de la CHASSE et de la NATURE

Il est installé dans l’hôtel de Guénégaud dans le Marais construit par François Mansard. Il abrite les collections réunies par Jacqueline et François Sommer consacrées à l’art de la Chasse. Le sujet est source de polémique, mais rien de mieux pour se faire sa propre opinion que d’en connaître l’histoire.

 

 

¨    MUSEE DELACROIX

Le peintre Eugène Delacroix vécut dans cette maison de la place Fürstenberg de 1857 à sa mort en 1863. C’est le souvenir et l’œuvre de ce peintre, chef de file de l’école romantique que nous évoquerons dans ces lieux.

 

¨    MUSEE D’ENNERY

Adolphe d’Ennery était auteur dramatique très populaire : les deux Orphelines. Mais avec son épouse, ils collectionnèrent les chefs-d'œuvre de l’art d’Extrême-Orient. C’est dans un lieu très pittoresque que nous découvrirons ces trésors, objets de la vie quotidienne ou du culte bouddhique en laque ou en porcelaine.

 

 

¨    MUSEE de l’HISTOIRE de FRANCE

Il fut crée en 1867 et installé dans l’hôtel construit par Delamair pour le prince de Soubise. Réuni à l’hôtel de Rohan qui le jouxte, les Archives Nationales y organisent régulièrement des expositions temporaires nous permettant de découvrir les trésors qu’elles conservent.

 


D - LES MUSEES DES ENVIRONS

 

¨    MUSEE MAURICE DENIS-SAINT GERMAIN EN LAYE

De son vrai nom Musée départemental du Prieuré, ancien hôpital royal fondé par Madame de Montespan, il fut acheté par le peintre Maurice Denis en 1915. Il y reçut ses amis, les Nabis. Ainsi les collections et le lieu permettent-ils de découvrir les origines du groupe Nabi, leur curiosité pour toutes les formes d’expressions artistiques. Elles témoignent du rayonnement de la pensée symboliste qui touchait l’ensemble des domaines artistiques de l’époque

 

 

¨    MANUFACTURE NATIONALE de PORCELAINE

La manufacture est installée à Sèvres depuis le XVIII° siècle. C’est à l’initiative de Louis XVI qu’une collection de céramiques et terres cuites anciennes commence à être réunie afin de servir de source d’inspiration pour les créateurs. Le Musée proprement dit est l’oeuvre de Brongniart qui systématise la politique d’achat toujours pour servir à la production. La visite portera à la fois sur les techniques de la faïence à la porcelaine ainsi que sur l’évolution historique et régionale des fabrications.

 

 

¨    LA MALMAISON

Le château fut acheté par Joséphine en 1799. Dans ce lieu se déroulèrent les heures glorieuses du Consulat. Mais la Malmaison fut aussi le refuge de Joséphine après le divorce. Les collections composées essentiellement des souvenirs légués par des bonapartistes retracent la décoration et le style de vie du Premier Empire. Des expositions temporaires sont régulièrement organisées. Elles permettent d’approfondir cette période.

Pour les férus, le château de Bois-Préau est exclusivement dédié aux souvenirs de Sainte-Hélène et à l’exil de Napoléon.

Visite de 3 heures

 

 

¨    ECOUEN - MUSEE de la RENAISSANCE

Le château fut bâti pour Anne de Montmorency et son époux de 1538 à 1555. Il illustre sur le plan architectural le passage de la Première Renaissance à la Seconde. Le décor de cheminées peintes est exceptionnel, il est complété par une suite de tapisseries donnant un reflet fidèle de l’art de vivre à cette époque.

Les collections de mobiliers, d’objets d’arts en orfèvrerie, verre ou majolique nous offre la possibilité de mieux appréhender cette période.

Visite de 3 heures

 

 

¨    MUSEE CHRISTOFLE

Orfèvre de Napoléon III, Christofle devient célèbre sous le Second Empire. A Saint-Denis dans leur atelier de fabrication, nous retracerons l’évolution des arts de la table.

 

 

¨    CHATEAU DE FONTAINEBLEAU

Il doit son origine au goût prononcé qu’avaient nos souverains pour la chasse. Ils développèrent sa construction et sa décoration au gré des modes de Saint-Louis à Napoléon Ier.

Ces chefs d’oeuvres n’en demeurent pas moins les décors que fit réaliser François Ier par les artistes italiens qu’il avait fait venir, introduisant en France le style Renaissance. Cette œuvre fut poursuivie par son fils Henri II puis Henri IV y aménagea la chapelle. Devenu le musée de l’Empire nous pourrons y admirer la salle du Trône ainsi que les appartements de Napoléon Ier.

Visite de 3 heures minimum

 

 

¨    CHATEAU DE VAUX-LE-VICOMTE

Edifié pour Nicolas Fouquet son architecture est une dès plus belles réalisations du XVII° siècle. L’histoire à l’origine de ce château en fait toute sa célébrité. Il est le lieu idéal pour évoquer le règne de Louis XIV, l’effervescence de la création artistique aussi bien dans les beaux-arts qu’en littérature.

Avec son Musée des Equipages nous pouvons y organiser une sortie d’une journée. Pour la visite du château seulement compter la matinée.

 

 

¨    CHATEAU DE VERSAILLES

Tellement évident qu’on en finirait même par l’oublier. La visite des Grands Appartements avec la Galerie des Glaces est un des fleurons de notre architecture et du savoir-faire de l’artisanat français. Au cours de la visite nous évoquerons le souvenir du grand siècle.

Si l’idée d’organiser une journée vous tentait, je vous propose la visite du Grand et du Petit Trianon, moins visités mais témoignant de la richesse du projet que fut le Château de Versailles.

Visite d’une demi-journée

 

 

¨    L’ABBAYE de CHAALIS

Abbaye cistercienne, elle fut fondée en 1136 par Louis le Gros. Au XVI° siècle l’abbaye tombe dans l’oubli pour finir par être complètement abandonnée au XVIII° siècle. La décision de la fermer est prise en 1785. Ce n’est qu’en 1850 que Madame de Vatry achète les ruines pour les céder à madame Jacquemart-André qui en fit une annexe de son musée parisien. Ce lieu pittoresque est plein de charme. Il permet d’évoquer aussi le souvenir de Jean-Jacques Rousseau illustre voisin.

 

 

¨    LE MUSEE des ANNEES TRENTE

Situé dans l’espace Landowsky, près de la Mairie de Boulogne sur Seine, ce Musée retrace la création artistique des années trente. Les collections du musée traitent autant la peinture que la sculpture mais aussi le mobilier grâce à un fond de dessins exceptionnel légué par Ruhlman.

 

 

¨    L’ABBAYE DE ROYAUMONT

A 35 Km au nord de Paris, vous découvrirez l’Abbaye Royale fondée par Saint-Louis en 1228. Elle est un parfait exemple de l’architecture cistercienne encore très bien conservée. Aux beaux jours cette visite est dépaysante tout en étant proche de Paris

 

 

¨    LA FONDATION COUBERTIN

En vallée de Chevreuse dans le centre de formation des compagnons du devoir, nous pourrons apprendre les techniques de la fonte dans la sculpture.

Uniquement le Vendredi après la fermeture de l’atelier pour des raisons de sécurité


II - LES MONUMENTS

 

 

¨    LE PALAIS DE LA CITE

La visite concerne à la fois la Conciergerie et la Sainte-Chapelle (durée 3 heures). Nous pouvons nous limiter à l’un des deux monuments

1.    la Conciergerie avec la Salle des Gendarmes, la Salles des Gardes et la Galerie des Prisonniers est tout ce qu’il reste du Palais qu’habitèrent nos rois. Les dernières modifications architecturales que nous visitons nous les devons à Philippe le Bel. Les murs portent aussi les souvenirs de la prison révolutionnaire où Marie-Antoinette passa ses derniers jours. Toute cette histoire pour aboutir au palais de justice.

2.    la Sainte-Chapelle Construite de 1246 à 1248,sa construction fut ordonnée par Louis IX pour accueillir les Saintes Reliques : la couronne d’épine et les morceaux de la vraie croix. Chapelle palatiale, elle est aussi un reliquaire monumental. Chef-d’œuvre d’architecture gothique, elle est le cadre idéal pour aborder l’art du vitrail puisque, pour la chapelle haute, les murs ont totalement disparu au profit de cette membrane de verre.

 

 

¨    LA CATHEDRALE NOTRE-DAME

C’est Maurice de Sully Evêque en 1160 qui décida de sa construction en remplacement de deux anciennes églises. Les travaux commencèrent en 1163 pour s’achever en 1225 s’échelonnant sur trois campagnes successives. Sa récente restauration nous fait découvrir sa façade d’un blanc immaculé mais ne nous trompons pas la mode voulait que les façades soient peintes comme le prouvent les traces de polychromie retrouvées. La cathédrale est parmi les premières à utiliser l’arc d’ogive, à ce titre elle fait référence. Notre visite portera sur l’art gothique.

La crypte archéologique nous révèle le Paris Gallo-romain et mérovingien

 

 

¨    LA BASILIQUE SAINT-DENIS

Nécropole des Rois de France, la visite nous permet de réviser notre Histoire. Avant de plonger dans les généalogies, le bâtiment témoigne du premier art gothique malgré les transformations. C’est aussi le souvenir de l’abbé Suger à l’origine de la commande architecturale et régent du pays lors de la deuxième croisade que nous évoquerons.

 

 

¨    LA SORBONNE

Cette visite nous permettra d’évoquer l’histoire de l’Université en France. La date de sa création est établie en 1200 mais il est difficile de dater un courant intellectuel. Les bâtiments et le décor datent du XIX° siècle. La chapelle construite par Lemercier pour Richelieu est un exemple des premiers dômes construits en France

 

 

¨    L’ECOLE DES BEAUX-ARTS

A l’origine il s’agissait du Couvent des Petits Augustins dont il subsiste l’église conventuelle Marguerite de Valois qui marqua le lieu de son empreinte. Sur les quais de Seine le couvent jouxtait l’hôtel de Chimay. C’est à la Révolution qu’Alexandre Lenoir y installe son Musée des Monuments français. Notre visite évoquera ce glorieux passé ainsi que l’école aujourd’hui.

 

 

¨    LE COUVENT DES CARMES

Crée en 1611 par Nicolas Vivien, il devient une prison en 1790. La chapelle du couvent édifiée de 1613 à 162 avec son dôme est exceptionnelle du point de vue architectural ainsi que pour son décor peint rare fresque datant du début du XVII° siècle qui soit encore en place.

Il est très émouvant d’évoquer dans la crypte ainsi que dans les cellules les sombres heures de la Terreur. Ici comme au Cimetière Picpus, la réalité de la Révolution de 1789 nous apparaît dans toute son horreur.

 

 

¨    LE CIMETIERE PICPUS

Cimetière de la noblesse française, il est installé par la Révolution dans le couvent de l’ancienne communauté des chanoinesses de Saint-Augustin. Les bâtiments conventuels gardent les traces d’un décor rocaille. Mais c’est dans le jardin que nous découvrons le cimetière avec ses fausses communes. Ici sur les pierres tombales tous les noms de la noblesse française défilent.

 

 

¨    L’EGLISE SAINTE-MARGUERITE

Cette église eut pour origine une chapelle construite par le curé de Saint-Paul à ses frais. Elle fut agrandie en 1669 puis au XVIII° siècle. La curiosité architecturale qu’elle recèle est la chapelle des âmes du purgatoire construite par Victor Louis. L’autre curiosité est dans le cimetière puisque s’y trouvent les tombes des ébénistes parisiens comme Jacob mais aussi celle de l’enfant du Temple présumé Louis XVII.

 

 

¨    L’ancienne ABBAYE de PORT-ROYAL

Aujourd’hui, c’est une maternité et un hôpital. Les origines de l’Abbaye remontent au XIII° siècle. Fondée en 1204 par Mathieu de Montmorency, elle suit la règle cistercienne. C’est au XVII° siècle avec la Mère Angélique Arnauld que les réformes Jansénistes virent le jour, apportant le rayonnement spirituel et intellectuel que nous connaissons. Nous nous promènerons dans les vestiges du cloître de la chapelle ainsi que des bâtiments conventuels.

 

 

¨    L’HOPITAL SAINT-LOUIS

Commandé par Henri IV, l’hôpital Saint-Louis est l’un des meilleurs exemples de l’architecture du début du XVII° siècle. Construit en brique et en pierre par Claude Vellefaux, il se rapproche de l’esthétique de la place des Vosges. Cette visite nous permettra d’aborder par la promenade l’histoire des hôpitaux

 

 

¨    LA SALPETRIERE

Primitivement, il s’agissait d’une annexe du Grand Arsenal, où l’on fabriquait la poudre sous Louis XIII. Sous Louis XIV, le bâtiment devient l’hôpital général, soit un lieu de renferment pour les pauvres. Il ne subsiste de ce triste passé que deux ailes et le pavillon de la petite force. Mais c’est avec la visite de la chapelle que nous prenons toute la mesure de la réalité de la prison que fut la Salpêtrière.

 

 

 

 

¨    LES INVALIDES

Le Dôme, construit par Jules Hardouin-Mansard de 1679 à 1706, achève l’édifice élevé par Libéral Bruant. C’est l’un des plus beaux dômes construits en France. Il abrite le tombeau de Napoléon I° ainsi que ceux de Turenne, de Jérôme de Westphalie, de Joseph Bonaparte et du maréchal Foch. La visite peut se poursuivre par celle du Musée de l’Armée. Les collections sont consacrées aux armes et armures anciennes, à l’histoire des techniques de guerre, à l’artillerie, mais c’est aussi le musée des plans-reliefs.

Visite de 3 heures30

 

 

¨    LE PANTHEON

Erigé à la suite du voeu de Louis XV, il est construit d’après les plans de l’architecte Soufflot. C’est un modèle d’architecture néoclassique. Son histoire fut mouvementée en raison de son inachèvement à la veille de la Révolution. Le bâtiment subit les fluctuations de l’histoire, un instant église, un autre temple dédié à nos Grands Hommes. C’est l’enterrement de Victor Hugo qui le fixe dans ce rôle. Nous évoquerons donc au cours de cette visite à la fois l’histoire du Bâtiment ainsi que le souvenir de ceux qui y sont enterrés à commencer par Voltaire et Jean-Jacques Rousseau.

 

 

¨    LE PALAIS de l’INSTITUT de FRANCE

Plus connu du grand public sous le nom « d’académie française », l’édifice est consacré par Mazarin qui lui légua par testament une rente afin d’y construire à sa mémoire un collège et une chapelle. Soixante gentilshommes venant des quatre provinces annexées par la France par le traité des Pyrénées, d’où son nom de collège des Quatre Nations. C’est le lieu prestigieux où s’élabore notre dictionnaire et où se réunissent les célèbres immortels en habit vert.

 

 

¨    LE PALAIS-ROYAL

Le lieu s’appela d’abord Palais Cardinal. Il fut construit pour le Cardinal de Richelieu qui le légua au Roi ainsi devient-il royal. Cette visite promenade dans le jardin nous permettra d’évoquer le souvenir de Philippe d’Orléans ainsi que la Révolution mais aussi le Paris du XIX° siècle.

 

 

¨    LE CONSEIL D’ETAT

Il est créé le 13 Décembre 1799 par Napoléon. Son rôle était de rédiger les nouveaux codes de lois. C’est encore son rôle aujourd’hui mais comme organe consultatif. Cette visite nous éclaire sur nos Institutions et sur le fonctionnement de notre République.

 

 

¨    LE PALAIS BOURBON

Le Palais fut construit de 1722 à 1728 pour la Duchesse douairière de Bourbon d’où son nom actuel. Alors que nous l’appelons plus couramment l’Assemblée Nationale, la visite nous permet d’évoquer l’histoire de la nation et la création de la République dans les lieux même de son élaboration. C’est ici que se construisent nos lois, la visite permet de faire une mise au point sur nos restes d’instruction civique.

 

 

 

¨    L’HOTEL DE LASSAY

Habitation du Président de l’Assemblée, la visite est soumise à des conditions très restrictives. Une fois munie de l’autorisation nous pourrons découvrir un des palais de la République qui témoigne malgré tout de ses origines ancien régime.

 

 

¨    LE PALAIS DU LUXEMBOURG

Aujourd’hui siège du Sénat, le bâtiment fut construit pour Marie de Médicis, seconde épouse de Henri IV. Le palais est le seul témoin à Paris d’une Architecture italianisante. Les espaces ouverts à la visite limitent aux espaces publics mais ils permettent déjà de nous faire une idée précise sur le bâtiment et son histoire.

Nous pouvons poursuivre la visite par les jardins selon la saison.

 

 

¨    LE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES

La visite n’est autorisée que les samedis. Nous découvrons une architecture et un décor complètement Napoléon III. L’originalité de ce bâtiment réside dans le fait qu’il a été conçu dès le départ pour être un Ministère. Il ne s’agit donc pas d’un hôtel particulier modifié après la Révolution. Le but de cette visite est aussi de découvrir l’histoire diplomatique de notre pays, illustrée par des personnages aussi brillants que Talleyrand mais aussi beaucoup d’autres beaucoup plus obscurs.

 

 

¨    LE PALAIS BRONGNIART

Plus connue pour être la Bourse de Paris, aujourd’hui plus aucune activité boursière ne s’y déroule et nous pouvons y être initiés aux subtilités du marché. Mais c’est aussi le lieu idéal pour évoquer l’histoire économique de notre pays

 

 

¨    LA BANQUE DE FRANCE

Elle est installée dans l’Hôtel de la Vrillière, rue de Radziwill. Son intérêt réside essentiellement dans la reconstitution de la Galerie Dorée. Il s’agit d’une collection de peintures italiennes du XVII° siècle dont cinq des dix tableaux commandés par Louis Phélypeaux de la Vrillière sont conservés au Musée du LOUVRE.

 

 

¨    L’OPERA GARNIER

Bâtiment emblématique du Second Empire, il fut réalisé par Charles Garnier. Ses solutions audacieuses aux problèmes techniques que posait l’édifice sont à l’origine de ce choix alors qu’il n’était pas connu à Paris et qu’il n’avait pas les faveurs d’Eugénie. La visite concerne les espaces ouverts au public ainsi que la bibliothèque musée, mais des expositions temporaires sont parfois organisées permettant d’approfondir l’histoire du théâtre et des spectacles.

 

 

¨    L’HISTOIRE DU VITRAIL PARISIEN

Ce thème nous permet, autour de l’art des maîtres verriers du Moyen-Age à la Renaissance jusqu’au XX° siècle, de découvrir cinq églises parisiennes : La Sainte Chapelle, Saint-Séverin, Saint-Etienne du Mont, Sainte-Clothilde et l’église du Saint-Esprit. Il est utile de commencer cette série de visites par les vitraux qui sont exposés au musée de Cluny afin de mieux appréhender la technique du verre.

Pensez à vous munir d’une paire de jumelles.

 

 

¨    L’EGLISE SAINT-ROCH

En raison de l’exceptionnel rassemblement de sculptures des XVII° et XVIII° siècles, la visite portera essentiellement sur l’art de la sculpture de Coustou à Pajou

Nous évoquerons aussi l’histoire du monument entre autres les heures Révolutionnaires qui le rendirent célèbre.

 

 

¨    LE CIMETIERE DU PERE-LACHAISE

Situé dans le 20° arrondissement sa superficie est de 44 ha. Il fut inauguré le 21 Mai 1804 et le domaine de Mont-Louis devient le cimetière de l’Est. Anonymes et Célébrités s’y côtoient de l’arrondissement romantique au Mur des Fédérés, de Chopin à Edith Piaf.

 

 

¨    LE PARC ET LE CHATEAU DE BAGATELLE

La visite est idéale aux beaux jours, la réputation du jardin reposant sur sa roseraie. Le château, lui, nous rappelle les fastes du siècle de Marie-Antoinette puisqu’il s’agit de la folie que le Comte d’Artois se fit construire par Belanger.


III QUARTIERS HISTORIQUES

 

 

¨    LES PASSAGES COUVERTS

Le départ de la visite se fait place du Palais-Royal, puisque les galeries de bois construites dans les jardins furent les premiers passages couverts que Paris ait connus. Puis nous poursuivons par la galerie Vero-Dodat, le passage Colbert puis la galerie Vivienne pour finir avec le passage des Panoramas sur les Grands Boulevards ; Si le temps le permet nous pouvons pousser jusqu’au passage Verdeau.

 

 

¨    LA NOUVELLE ATHENES

Le début de la visite se fait sur la place d’Estienne-d’Orves en face de l’église de la Sainte-Trinité. Au cour d’un circuit qui nous amènera jusqu'à Notre-Dame de Lorette en passant par la rue Frochot, nous poursuivrons par la cité Pigalle, la rue Chaptal avec le musée de la vie Romantique, la place saint-Georges et le square d’Orléans où Georges Sand et Chopin vécurent.

 

 

¨    LES CHAMPS ELYSEES

Le début de la visite se situe au Rond-Point des Champs-Elysées. Cette avenue est la plus célèbre du monde nous dit-on. Il est certain qu’au XIX° siècle elle fut très recherchée des mondains et des cocottes. Cette sortie peut être complétée par la visite de l’hôtel de la Païva.

 

 

¨    LE QUARTIER FRANCOIS I°

Le début de la visite s’effectue sur la place de l’Alma à l’angle de l’avenue Montaigne et de l’avenue Georges V. Le quartier fut construit au XIX° siècle. Nous commenterons le théâtre des Champs-Elysées construit en 1911-1913. Nous évoquerons le Bal Mabille qui attirait les Dandys comme Eugène Sue, Baudelaire ou Nadar, pour finir par la chapelle Notre-Dame de la Consolation où la mémoire des victimes de l’incendie du Bazar de la Charité est entretenue

 

 

¨    MONTMARTRE PITTORESQUE

Le départ s’effectue place des Abbesses. Notre circuit évitera soigneusement la place du Tertre et le Sacré-Cœur. Au hasard des rues nous évoquerons le Moyen-Age, la Bohème du Bateau-Lavoir et le souvenir de Picasso. La Butte était déjà recherchée au XVII° siècle puisque le successeur de Molière à la tête de la troupe s’y établira ainsi que le docteur Blanche.

 

 

¨    LE QUARTIER DES BUTTES CHAUMONT

Le rendez-vous est au Métro Buttes Chaumont. Aux beaux jours, la promenade est très agréable dans ce parc voulu par Napoléon III s’inspirant en cela de Londres où il avait beaucoup apprécié les parcs en plein milieu de la ville. Nous pourrons poursuivre par le quartier du Prés Saint-Gervais.

 

 

¨    MONTPARNASSE

Départ devant le Musée Bourdelle, Métro Falguière. Nous évoquerons les grandes heures de l’école de Paris autour de la Ruche. Nous découvrirons aussi l’urbanisme moderne  de Ricardo Bofill, place de Catalogne qui contraste avec le pittoresque de Notre-Dame-du-Travail. Nous achèverons notre promenade par le Jardin Atlantique.

 

 

¨    LE FAUBOURG SAINT-ANTOINE

Départ de la visite place de la Bastille, devant l’Opéra. Nous remonterons la rue Saint-Antoine en nous égarant à droit et à gauche dans les cours où les ébénistes avaient leurs ateliers. Mais n’oublions pas la rue de Lappe avec le Balajo, le passage du Cheval Blanc, l’Institution des Quinze-Vingts, la cour du Bel-air et la fontaine Trogneux. Notre courage et notre curiosité nous auront amené à la hauteur de l’hôpital Saint-Antoine.

Pour une visite complète compter minimum 3 heures

 

 

¨    LA PLACE de la CONCORDE et les TUILERIES

Nous commençons la visite devant l’Orangerie, d’où nous pouvons saisir l’harmonie des façades construites par Gabriel. Puis en remontant dans le Jardins des Tuileries, nous évoquerons l’histoire du Palais Royal disparu pour finir par le Palais du LOUVRE.

 

 

¨    LE VENTRE DE PARIS

Départ de la visite devant la Bourse de Commerce rue de Viarme. Nous commencerons par les derniers vestiges de l’enceinte construite sous le règne de Philippe-Auguste. Nous continuerons par la colonne astronomique, nous rentrerons dans Saint-Eustache. Rue Jean-Jacques Rousseau nous évoquerons le souvenir de l’écrivain qui y vécut une grande passion pour Madame Dupin. Puis rue Etienne Marcel, la Tour Jean sans Peur se dressera devant nos yeux. Nous achèverons notre promenade autour du Forum des Halles pour nous souvenir des Pavillons Baltard.

 

 

¨    LE MARAIS

Départ métro Saint-Paul, ce circuit nous emmènera dans le dédale des vielles rues de Paris. Nous visiterons l’église Saint-Paul, l’hôtel Béthune-Sully et la place des Vosges. Nous ferons une boucle qui nous ramènera par la rue Pavée à notre point de départ.

 

 

¨    LE QUARTIER DU TEMPLE

Ici, à l’époque médiévale, nous étions dans les faubourgs de Paris, le droit de Haute et Basse Justice était détenu par l’Abbaye Saint-Martin des champs. En remontant vers la rue de Montmorency, nous serons tout proche de Beaubourg.

 

 

¨    AUTEUIL et L’ART NOUVEAU

Départ place du Docteur Hayem. Au cours de la visite nous découvrirons l’œuvre de l’architecte Hector Guimard qui construisit beaucoup dans le village d’Auteuil. Nous remonterons la rue La Fontaine pour continuer par l’avenue Mozart où les immeubles témoignent de l’Art Nouveau. Nous achèverons notre circuit par les constructions Art-Déco près de l’Eglise de l’Assomption. Elles sont l’œuvre de Mallet-Stevens ou de Le Corbusier.

 

¨    L’ILE SAINT-LOUIS

Rendez-vous Pont-Marie. Notre circuit nous fera faire le tour de l’île où nous découvrirons les merveilles de l’architecture du XVII° siècle plus particulièrement les hôtels particuliers construits par Le Vau pour la noblesse parisienne à l’origine de la Fronde.

 

 

¨    LE PARC MONCEAU et ses ALENTOURS

Départ de la visite à l’entrée principale du parc, métro Monceau, la construction du quartier date du Second Empire alors que le parc, lui, est le vestige de la Folie de Chartres. C’est le Duc de Chartres qui le fit planter et qui y fit construire une résidence de campagne. Aujourd’hui les hôtels particuliers qui le bordent nous parlent plus de la bourgeoisie industrielle du XIX° siècle.

 

 

¨    LE PROCOPE et SAINT-GERMAIN

Départ devant l’église Saint-Germain des Prés. Notre circuit nous permettra d’évoquer l’Histoire de la rive gauche du Moyen-Age aux années 50. Du carrefour Buci jusqu’au Couvent des Cordeliers, nous découvrirons le passage du Commerce où la guillotine fut élaborée. Pour les plus gourmandes nous pouvons organiser un goûter au Procope.

 

 

¨    CHINATOWN

Rendez-vous au Métro Maison Blanche. Ce quartier date des années 70. On y logea les boat people venant du Laos, du Vietnam puis de Chine. En s’installant, il y ont amené leurs coutumes, leur culture et leur religion. Il y a un certain exotisme dans cette visite qui nous fait voyager au cœur de l’Asie pour un ticket de métro.

 

 

¨    LES PUCES DE CLIGNANCOURT

Rendez-vous à l’angle de la rue des Rosiers et de l'Avenue Michelet. Notre promenade nous emmènera jusqu’au marché Paul Bert. Nous évoquerons l’histoire du marché de l’occasion en France. Nous visiterons les marchés Vernaison, Biron et Serpette.

Visite seulement les Samedis, Dimanches et Lundis

 

 

¨    LE QUARTIER DE DROUOT

Rendez-vous devant la fontaine de la salle des ventes. Notre visite portera essentiellement sur les ventes aux enchères pratiquées à Drouot. Leurs mécanismes et leurs règles. Nous évoquerons aussi le marché de l’art parisien.


IV LES CONFERENCES DIAPOSITIVES

 

 

·     COMPRENDRE LA PEINTURE

 

 

·      SA TECHNIQUE ET SES SUJETS

De une à Cinq conférences pour les cycles approfondis, De la fresque à la toile, La peinture d’histoire, le portrait, le paysage, la scène de genre et la nature morte.

 

·      LA PEINTURE

Quelle soit française, italienne, flamande ou hollandaise, nous pouvons la traiter par pays ou chronologiquement.

LA PEINTURE DES PRIMITIFS :     GIOTTO  PIERO DELLA FRANCESCA 

                                                           CIMABUE

                                                           GERARD DAVID VAN EYCK

                                                           VAN DER WEYDEN

 

INFLUENCE ARTISTIQUE DES ORDRES MENDIANTS

 

LA PEINTURE DU XVI° SIECLE : BRUEGHELS  MEMLING  BOSCH  HOLBEIN                                                                      DURER

                                                           CLOUET  CARON 

                                                            ECOLE DE FONTAINEBLEAU

                                                           SALVIATI  LOTTO

 

LA PEINTURE DU XVII° SIECLE : RUBENS  REMBRANDT  JORDAENS

                                                           VAN DYCK

                                                           LA-TOUR  POUSSIN  VOUET

                                                           LE SEICENTO

LA PEINTURE DU XVIII° SIECLE : WATTEAU  FRAGONARD  CHARDIN 

                                                            NATTIER

                                                           TIEPPOLO  CANALETTO

 

LA PEINTURE DU XIX° SIECLE : GOYA  La peinture Espagnole

                                                           DELACROIX  MUCHA  G.MOREAU  DAUMIER

                                                           CAILLEBOTTE LES IMPRESSIONISTES

                                                           CEZANNE  VAN GOGH

                                                           TURNER  WHISTLER

                                                           LES PRERAPHAELITES

                                                           LASECESSION VIENNOISE KLIMT 

                                                           KOKOSCHKA

 

LA PEINTURE DU XX° SIECLE : PICASSO  CHAGALL  FERNAND LEGER

                                                           DERAIN MATISSE

                                                           LES NABIS  LES FAUVES  LES SURREALISTES

                                                           LA COLLECTION BARNES

 

 


COMPRENDRE LA SCULPTURE

 

·      LES TECHNIQUES DE LA SCULPTURE

De une à trois conférences pour les cycles approfondis, nous détaillerons les différents matériaux, la Terre, La Pierre, Le Bronze

 

·      LES SCULPTEURS

 

                        PAJOU  CARPEAUX  RODIN  BRANCUSI

                        LES BRONZES DELA COURONNE

 

LA FRANCE et son HISTOIRE

Grâce aux œuvres d’arts conservées dans nos musées, nous pouvons reconstituer une époque et son art de vivre

 

L’EUROPE A L’AGE DU BRONZE : A l’aide des objets datant de 3000 avant J.C. nous       démontrerons la réalité du concept européen dans l’histoire et la géographie

 

LES FRANCS : Les recherches récentes nous aident à nous faire une idée plus juste des                                          mérovingiens

 

L’AN MILLE : Quelles étaient les conditions de vie exactes aux X° et XI° siècles de cela          dépend la réalité de la « grande peur »

 

L’ART AU TEMPS DE PHILIPPE LE BEL : Son règne disparaît entre celui de Saint -            Louis et de Charles V. Pourtant il est à l’origine des créations de l’art gothique les plus raffinées.

 

LES FASTES DU GOTHIQUE : Ou le règne de Charles V, période glorieuse du gothique       flamboyant.

 

HENRI IV : Les conditions de son accession au trône ainsi que son règne illustrent        l’intelligence, la clairvoyance et la modernité de ses choix politiques. Il conduira le redressement de la France après les guerres des religions

 

LE PARIS HAUSSMANNIEN : Ou la naissance d’une ville moderne voulue par Napoléon      III et son architecte Haussmann aidé des ingénieurs des ponts et chaussées comme Alphand et Belgrand. Quels furent les débats et les intérêts qui présidèrent au choix de l’électricité, du Gaz, de la priorité accordée à l’automobile   de même que le débat sur la hauteur des trottoirs. Enfin toutes ces décisions qui        sont à l’origine de la ville d’aujourd’hui.

 

LE COMPAGNONAGE : Depuis ses origines médiévales jusqu'à nos jours, l’histoire de          ce mouvement exemplaire dans la formation professionnelle par ses traditions.

 

L’HISTOIRE DE LA MONNAIE : l’argent que nous échangeons pour acquérir un bien est      à la base de beaucoup de nos civilisations. Je vous ai proposé ce thème de visite à l’hôtel de la Monnaie, mais nous pouvons aussi bien l’aborder en conférence.

 

L’HISTOIRE DE LA MEDECINE : En prenant notre pays comme point de départ nous          envisagerons les origines de cette science qui naît en Grèce, qui se développera        au rythme des guerres et qui est à l’origine de beaucoup de chef-d’œuvres     architecturaux.

 

HISTOIRE de la PESTE : Les grandes épidémies ont toujours fascinées, elle témoigne de nos peurs les plus refoulées. Elles ont aussi beaucoup fait évoluer nos comportements.

 

L’HISTOIRE DES JARDINS : comment et pourquoi nous passons du jardin utilitaire au jardin d’agrément. Cette étude est très révélatrice de l’évolution de nos sociétés

 

 

L’HISTOIRE DU MOBILIER

De une à six conférences, nous détaillerons l’évolution du meuble depuis le Moyen-Age jusqu’aux Années 30

 

 

L’HISTOIRE DE LA MODE

En une ou six conférences nous étudierons ses changements depuis l’antiquité jusqu’au XIX° siècle.

 

 

L’HISTOIRE DES CIVILISATIONS

De l’antiquité à nos jours, des civilisations qui nous ont précédés à celles qui nous sont contemporaines. Leurs histoires nous enrichissent de leurs différences

 

 

·      L’ANTIQUITE

 

L’EGYPTE PHARAONIQUE : De 1 à 5 conférences pour les cycles approfondis, nous détaillerons l’histoire de la période préhistorique à la basse époque en passant par l’ancien, le moyen et le nouvel Empire.

                   ALEXANDRIE

 

LA GRECE ANTIQUE : de 1 à 5 conférences, de la Crête minoenne à Alexandre le Grand.

                                    CARTHAGE

 

ROME : de 1 à 5 conférences, des Etrusques aux Gallo-Romains.

                   LES IBERES

                   POMPEI

 

LA MESOPOTAMIE

 

LA PERSE DES ACHEMENIDES : SUSE

 

 

 

·      L’EXTREME ORIENT

Connaître et approfondir des civilisations et des cultures différentes de la nôtre nous offre la possibilité de mieux nous connaître

 

L’INDE

 

LA CHINE

 

LE JAPON

 

L’ART KHMER

 

 

L’HISTOIRE DES RELIGIONS

 

·      LE BOUDDHISME

 

·      LE JUDAISME

 

·      L’INFLUENCE DES ORDRES MENDIANTS SUR L’ART

 

 

NOTRE PATRIMOINE

Cette série nous offre l'opportunité d’explorer les richesses architecturales de nos villes et de nos régions. Elle nous permet aussi de découvrir l’histoire des gens célèbres ou non ainsi que les musées qui conservent leur identité culturelle

 

·      L’ALSACE

STRASBOURG, COLMAR

 

·      LA LORRAINE

NANCY, METZ

 

·      LA PICARDIE, LE NORD et LA MEURTHE et MOSELLE

AMIENS, ARRAS, LILLE, LAON, COMPIEGNE, BEAUVAIS, SOISSONS

 

·      LA NORMANDIE

ROUEN, BAYEUX,

 

·     LA PROVENCE

 

·      LA BRETAGNE

SAINT-MALO, DINARD, RENNES, LORIENT

 

·      PAYS DE LOIRE

ANGERS

 

·      LA BOURGOGNE, LE NIVERNAIS, L’YONNES

AUXERRE, DIJON, AUTUN, TOURNUS, BEAUNE, LYON

 

·      L’AQUITAINE

BORDEAUX, PERIGUEUX, LE PAYS BASQUE, Saint-Jean Pied de port, PAU, BAYONNE

 

·      LE BEARN

TOULOUSE, ALBI, CAHORS, FOIX, CARCASSONE, L’EPOPEE CATHARES

 

·      LA SAVOIE

 

 

                   L’EUROPE ET SES CULTURES

Ces conférences sont destinées à nous faire voyager en Europe; certes nous pouvons étudier les pays mais je vous propose de les découvrir par leurs villes ou leurs régions les plus emblématiques. La liste qui suit n’est pas exhaustive, elle ne demande qu’à s’enrichir de vos propositions

 

PRAGUE

 

VIENNE

 

LA BAVIERE

 

CHYPRE

 

FLORENCE VENISE ROME


Conférencières & historienne d'art bilingue  - Tel/Fax 01 40 24 26 97 - info @ lebucentaure.com
Adresse page Accès Créateur Dernière mise à jour
© www.lebucentaure.com, 2007 open Contact 09 Fév 2007
Attention : Dès qu'un document est imprimé depuis ce site, le contrôle sur la mise à jour est perdu. Seule la version du site ainsi que les documents approuvés sont valides.